Comment innovation produit et innovation sur les outils de production s’enrichissent mutuellement

Innovation ou InnovationS

Dans beaucoup d’entreprises, innovation rime avec mise sur le marché d’un produit nouveau – autant que possible en s’appuyant sur les capacités de production actuelles.

En se basant sur des exemples industriels réels, mais qui ont souhaité rester anonymes, nous verrons ici comment nous pouvons tirer parti de projets d’innovation de rupture sur le produit pour renouveler ou améliorer l’outil de production et vice versa, comment l’innovation sur les outils de production permet de générer de l’innovation sur la vision des produits actuels.

Nous évoquerons des schémas atypiques d’organisation d’innovation qui peuvent nourrir efficacement cette dualité.

Le contexte des industries de process : un couplage fort produit – process

Que l’on soit l’industrie automobile avec un spécialiste des pièces réalisées en injection plastique, dans l’industrie verrière de luxe, ou dans la production de produits agro-alimentaires pour la grande distribution, on trouve comme point commun que les produits délivrés par ces acteurs sont directement liés aux capacités de leur outil industriel.

Cet outil industriel, quasi systématiquement en propre, est perçu comme un des éléments clés de l’entreprise et reçoit une attention toute particulière.

Il est courant de trouver des équipes responsables de l’amélioration des capacités de l’outil de production (“permettre de faire plus”), et si son ampleur le justifie – d’autres responsables de son optimisation (“permettre de faire pour moins cher”).

La métrique de performance de ces équipes centrées sur le process est bien souvent la productivité (“diminuer les coûts”), et dans certains rares cas le double enjeu de gagner en productivité tout en améliorant le produit (approches COVI : Cost Out, Value In).

Trop se concentrer sur la productivité ?

La pression de l’innovation se ressent partout

Les démarches visant à générer des innovations de rupture, telles que les approches issues de la théorie C-K (www.ck- theory.org), ont d’abord pris place dans les directions du produit.

Depuis quelques années, nous constatons un fort changement et des demandes de plus en plus importantes issues des équipes responsables du process émergent.

Qu’est ce que cela change pour les équipes en charge du process ? En menant des explorations plus larges sur la réinvention du process, ces équipes se retrouvent à repenser de fond en comble l’outil industriel. Ce faisant, elles voient régulièrement apparaître des pistes de refonte du process qui rendent possible des produits d’un type totalement nouveau – même si l’idée n’a pas de valorisation immédiate en termes de pro- ductivité sur le produit actuel.

 

Vers plus de porosité

Si le couplage “descendant” de l’innovation produit vers l’innovation sur l’outil de production est évidente et déjà bien exploitée, il est assez nouveau d’avoir à se saisir des remontées dans le sens inverse. En effet, il est encore peu usuel d’avoir les équipes “innovation production” qui viennent jouer le rôle d’aiguillon auprès des équipes marketing ou R&D produit pour leur faciliter la régénération de la vision du produit.

En termes d’innovation, nous avons donc maintenant une double régénération de l’outil de production : tantôt tiré par les innovations produits, tantôt porté en propre par les équipes process.

Un changement vers une double régénération de l’outil de production

Quelle que soit l’équipe à l’initiative de la démarche d’innovation, nous constatons que les retombées sont doubles avec des destinataires variés :

En respectant la vision actuelle du produit :

Cost Out : nous trouvons bien des améliorations de productivité, aisément saisies par les équipes “amélioration process”

Value In :

  • d’une part, des pistes d’amélioration de performance pour le produit, sur un axe de performance travaillé jusqu’à maintenant
  • d’autre part, des pistes d’amélioration du produit sur des axes de performance jamais travaillés jusqu’alors.

En ouvrant la voie à des catégories de produits totalement nouveaux.

 

Vers un modèle d’innovation couplée

Ce que ces expériences industrielles nous apprennent est finalement que le lien entre le monde de l’amélioration continue des process et l’innovation de rupture sur le produit est plus fort qu’on ne le pense.

Une piste afin de rendre ce lien visible réside dans le fait qu’une même base de connaissance (ex : la maîtrise d’un nouveau procédé de moulage dans le monde de l’injection, la compréhension plus fine de phénomènes de fermentation dans l’agro alimentaire, …) va pouvoir nourrir largement tant les possibilités de nouveaux produits que les pistes d’amélioration des outils de production sur les lignées existantes.

Ainsi se dégage un modèle atypique dans lequel les fonctions Recherche et Innovation de l’entreprise vont pouvoir piloter conjointement les avancées sur le produit et les retombées sur le process.

Pour la recherche, il sera clé d’identifier les sujets à double impact : pour lesquels l’investissement est à très faible risque : les retombées sur l’outil de production actuel couvriront dans tous les cas les ressources investies, et les retombées sur le produit seront la cerise sur le gateau. À chaque pas, la question à se poser sera double : quel impact de mes recherches sur la production à court terme et quel impact sur mes possibilités de produits.

 

Cet article est publié dans Mines Revue des Ingénieurs #495 Janvier/Février 2018

Voulez- vous faire émerger des innovations de rupture dans votre entreprise ?

Participez à notre formation pour apprendre à piloter un projet d’innovation radicale !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partages

En continuant à naviguer le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Ces cookies sont utilisés pour vous apporter une expérience plus personnalisée de nos services et améliorer notre site. Plus d’informations

Lors de la consultation de notre site, des informations relatives à la navigation sont susceptibles d’être enregistrées dans des fichiers texte appelés « cookies », déposés sur votre terminal (ordinateur, mobile, tablette, etc.). Ces cookies sont utilisés afin d'améliorer l'expérience utilisateur sur notre site et de mieux comprendre comment vous utilisez nos services dans le but de les améliorer. Dans votre ordinateur, les cookies sont gérés par votre navigateur internet. Vous pouvez à tout moment choisir de désactiver les cookies via les paramètres de votre navigateur.

Fermer