Témoignage sur la méthode C-K: A.Drachsler, responsable innovation de rupture chez Safran Helicopter Engine.

Cette semaine nous interviewons Antoine Drachsler –  Responsable de l’innovation de rupture chez SAFRAN Helicopter Engine. Antoine a piloté l’un des plus grands projets d’innovation de l’histoire récente de cette entreprise avec la méthode C-K. Il revient pour nous sur cette aventure et les apports de la méthode C-K pour SAFRAN.

 

Sur quel projet avez-vous utilisé C-K ?

Nous avons utilisé C-K pour un projet d’innovation au périmètre très large : renouveler la vision des services et produits de l’entreprise à horizon 20 ans pour les systèmes de propulsion d’hélicoptères.

 

Quels étaient les enjeux stratégiques du projet ?

Nos enjeux stratégiques étaient de trois types. D’abord, nous voulions intégrer à SAFRAN HE les évolutions de l’écosystème qui était, à ce moment-là, en pleine mutation. Ensuite, nous voulions renouveler notre portefeuille de concepts, de produits et de services, pour assurer la compétitivité de la société à moyen et long terme. Enfin, notre dernier enjeu était de décloisonner les différents services et départements de l’entreprise et les aligner sur une vision commune du futur de SAFRAN HE.

 

C-K , Safran, drachsler

Pourquoi avoir choisi C-K ?

Nous avons choisi d’utiliser C-K car c’est une méthode qui a fait ses preuves sur d’autres secteurs industriels et qui est conçue pour un mode d’utilisation collectif. De plus, elle est adossée à un background académique sérieux (École des Mines Paristech) et adaptée aux situations d’innovation de rupture.

 

Quels ont été les résultats issus de la méthode ?

Grâce à C-K, nous avons obtenu une centaine de concepts, de produits et de services en rupture et avons eu la capacité de renouveler notre roadmap R&D. Nous avons également pu prendre conscience qu’il y avait un certain nombre de changements et d’incertitudes dans notre écosystème actuel, ce qui nous a obligé à prendre des objectifs ambitieux pour nous y adapter.

 

D’autre part, la méthode C-K nous a permis de partager des concepts de manière transverse dans l’entreprise et ainsi opérer un très fort décloisonnement entre nos différents processus.

 

Au-delà de ces résultats, quels ont été les apports de C-K pour votre entreprise ?

L’opération a permis de lancer des activités nouvelles qui n’auraient pas vu le jour si nous n’avions pas utilisé cette méthode. C-K nous a aussi apporté une culture et un état d’esprit différent.

 

méthode C-K chez Safran

Selon vous, quel bénéfice apporte C-K par rapport à d’autres méthodes d’innovation de rupture ?

L’avantage de la méthode C-K est qu’elle permet d’organiser un raisonnement de conception innovante, y compris dans un mode collectif et de réellement générer des concepts en rupture.

Antoine Drachsler

Antoine Drachsler - TurbomecaDiplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace en 1993, il rejoint Turboméca en 1994. En 2002, Antoine Drachsler devient Responsable du Service Avant-Projet et depuis 2012 il est chargé du pilotage des Innovations de Rupture de SAFRAN HELICOPTER ENGINE.

 

 

Voulez – vous faire émerger des innovations de rupture dans votre entreprise ?
Découvrez la méthode C-K ainsi que son application à travers un exemple illustré.

Qu'est-ce que la méthode C-K ?

Et si vous avez aimé l’article, partagez-le sur les réseaux sociaux !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ipsum vulputate, Nullam venenatis id, ut Praesent